Lauréats 2017

Découvrez tous les lauréats des Prix de Pédiatrie Sociale

France HELLER

Mieux accompagner les enfants suivis dans le service de soins de suite et réadaptation (SSR) de Ty Yann (fondation Ildys, Brest), grâce à une peluche de phoque interactive, tel est l’objet du projet lauréat du Prix de Pédiatrie Sociale 2017, attribué au Dr France Heller, médecin de Médecine Physique et de Réadaptation pédiatrique, et à son équipe.

Robot thérapeutique doté d’une intelligence artificielle et utilisé dans les ateliers collectifs comme dans les relations bilatérales, Paro a été conçu, à l’origine, en 1993, pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Commercialisé au Japon dès 2005, puis aux États-Unis en 2009, il est arrivé en France en 2014 et est employé aujourd’hui dans une cinquantaine d’établissements. Ses bienfaits ont été testés avec succès auprès des personnes âgées.

France Heller souhaite, elle, tester son efficacité auprès des petits patients accueillis au SSR de Ty Yann : 40 à 60 enfants chaque jour, âgés de quelques jours à 18 ans et hospitalisés suite à un accident, une maladie chronique grave, une maladie orthopédique, voire en soins palliatifs. Une journée de "découverte" de Paro organisée au SSR a permis de constater des premières réactions très positives : "grande curiosité, rires et sourires, câlins, bruits répondant à ceux émis par Paro, suivi des yeux...", souligne France Heller.

Son objectif est, grâce à Paro, de distraire l’enfant d’une douleur ou d’un stress possibles lors de soins invasifs ou de bilans difficiles ; de réduire l’angoisse vécue lors d’hospitalisations prolongées, voire définitives ; de favoriser la communication entre l’enfant et le personnel soignant ; de maintenir la motivation des enfants à se remettre de l’événement qui les a conduits à l’hospitalisation.

Potentiellement, quelque 500 enfants pourraient bénéficier de la présence de Paro chaque année ; "l’intervention" du petit phoque sera naturellement conditionnée par l’âge et les envies de l’enfant, ainsi que les contraintes du service.

Dans un premier temps, l’évaluation des effets de Paro sera effectuée grâce à des fiches destinées aux Ehpad, et adaptées au SSR de Ty Yann, ainsi que des échelles d’évaluation de la douleur, de la qualité de vie et de la communication. Dans un second temps, à partir de 2019, l’équipe souhaite développer un véritable projet de recherche scientifique autour de Paro. À terme, un second phoque thérapeutique pourrait être utilisé dans d’autres services de la fondation Ildys.