Lauréats

Maya GRATIER

Prix de Recherche Action - 2019

Exploration du monde naturel et social dans un jardin paysager propice à la curiosité des bébés : observations comparées dans le jardin d’émerveille et en crèche

  • Thème: Eveil des sens

Professeur de psychologie du développement à Paris-Nanterre, Maya Gratier a remporté ce Prix de Recherche Action intitulé : « Exploration du monde naturel et social dans un jardin paysager propice à la curiosité des bébés : observations comparées dans le jardin d’émerveille et en crèche ».

À son projet sont associés une autre chercheuse et quatre maîtres de conférences, « des spécialistes du développement de la communication préverbale chez le bébé ». En outre, participent au projet une éducatrice de jeunes enfants et Vincent Vergone, plasticien-metteur en scène et père du jardin d’émerveille installé dans le parc forestier de la Poudrerie, en Seine-Saint-Denis. Inauguré en juin 2016, ce jardin paysager a accueilli, depuis, plus de 2 700 personnes, dont quelque 1537 enfants âgés de six mois à trois ans. C’est ce lieu qui offre son cadre à la recherche de Maya Gratier.

L’objet de la recherche est d’observer et comprendre comment un très jeune enfant explore un environnement naturel – par opposition à une crèche, où les objets sont pensés et fabriqués pour stimuler leur curiosité – et comment ces deux environnements influencent les échanges sociaux et émotionnels entre professionnels et bébés.

Pourquoi recourir à un jardin ? Les bénéfices de "l’expérience de nature" pour le développement de l’enfant sont bien documentés : coordination motrice, encouragement à l’intelligence créative, capacité de concentration et contrôle des impulsions, bien-être, imagination et coopération sociale. En outre, la perception et la mémorisation sont facilitées par l’engagement simultané de plusieurs sens : visuel, auditif et tactile par exemple. Pour cette recherche-action, quatre professionnels venant de deux crèches situées à proximité du jardin d’émerveille seront sollicités, et douze bébés ainsi que leurs parents. Les entretiens avec les professionnels devront aussi les aider à réfléchir aux liens existant entre le type d’environnement, les propositions ludiques et les relations aux enfants.