Lauréats

Flora SCHWARTZ

Bourses de Recherche pour l'enfance - 2021

Compréhension de la justice restaurative chez l’enfant

 

 

La chercheuse en psychologie et neurosciences Flora Schwartz a reçu une Bourse de Recherche pour son « postdoc » en psychologie consacré à la "compréhension de la justice restaurative chez l’enfant", à l’université de Nîmes. Intitulée Fairmath, cette recherche vise à fournir une connaissance scientifique des « pratiques restauratives » qui sont parfois présentées comme une solution prometteuse, à l’école, afin d’apaiser les conflits. Et en premier lieu, à caractériser la compréhension de ces pratiques chez l’enfant.

 

Plus large que la justice rétributive traditionnelle, qui vise à punir l’auteur d’une injustice, la justice dite restaurative vise à réparer un dommage. Les rares études en sciences comportementales aujourd’hui disponibles suggèrent que les adultes comme les enfants préfèrent cette seconde modalité de justice à la première.

Mais chez l’enfant, quels sont les facteurs qui en influencent la compréhension et l’acceptation ? Pour le déterminer, Flora Schwartz sollicitera des enfants de 5 ans de la région nîmoise : à cet âge, les enfants sont déjà sensibles à la hiérarchie, l’inégalité de ressources et le caractère moral ou non de certaines actions. Dans une salle d’expérimentation de l’université de Nîmes, ces jeunes participants seront invités à réaliser des tâches mathématiques et de jugement moral.

 

Flora Schwartz souhaite mettre à l’épreuve plusieurs hypothèses. Ainsi, une victime est davantage compensée lorsqu’elle occupe une position subordonnée plutôt que celle d’un chef, lorsqu’elle est plus pauvre ou encore lorsqu’elle apparaît plus vertueuse moralement. D’autres hypothèses portent sur la nature du dommage causé (vol, agression physique…) et les compétences mathématiques.