Entretien avec Sandrine VATAGEOT

Sandrine VATAGEOT

16 décembre, 2011

Psychologue clinicienne et chercheur, j’ai débuté en octobre 2010 une collaboration avec l’Unité Petite Enfance et Parentalité Vivaldi, à Paris, comme attachée de recherche. En parallèle de cette activité, j’exerce à mi-temps au sein du service de pédopsychiatrie de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.
 
 
 
Auparavant, deux années de pratiques au CMPEA (Centre Médico-Psychologique Enfants et Adolescents) du Centre hospitalier de Nevers, entre 2008 et 2010, avaient éveillé chez moi un intérêt pour la périnatalité.
 
 
 
Difficultés parentales graves : la pertinence d’une prise en charge intensive
 
Notre projet de recherche-action vise à montrer la pertinence et l’efficacité, dans les situations de graves difficultés parentales, d’une prise en charge structurée, intensive et précoce par rapport à une prise en charge classique, pour améliorer les interactions parent-enfant et la symptomatologie développementale de l’enfant. Nous avons mis en place une thérapie pluridisciplinaire bihebdomadaire centrée sur les tâches quotidiennes de soins et les comportements d’attachement parent-enfant, couplée à une thérapie individuelle de guidance autour des interactions parent-enfant.
 
Par la suite, ce travail doit permettre d’élaborer et de formaliser un protocole de soins que nous pourrons diffuser auprès des équipes en charge du suivi de familles à risques multiples.

RETOUR à LA LISTE DES INTERVIEWS