Entretien avec Marie-Anastasie AIM

Marie-Anastasie AIM

01 février, 2016

Après un Master en psychologie sociale de la santé, je consacre ma thèse au développement des représentations sociales (RS) de la santé chez les enfants et les adolescents de 8 à 15 ans – autrement dit, à la manière dont la santé vient aux enfants.
 
Il s’agit d’une « première » par la mise en œuvre de cohortes dédiées à l’étude des représentations sociales de la santé.
 
Mon objectif est d’étudier la construction et l’évolution de ces RS, leur effet sur la santé, les modalités de leur transmission entre parents et enfants, mais aussi entre pairs (enfants ou adolescents).
 
Un triple dessein théorique, méthodologique et pratique
 
Sur un plan théorique, je cherche à comprendre comment se développent les RS de la santé et à étudier l’impact de la socialisation – à la fois de la famille et du groupe d’appartenance – et des comportements de santé sur l’évolution des RS.
 
J’espère aussi améliorer la maîtrise des enjeux méthodologiques en recourant à des outils novateurs, adaptés aux capacités cognitives et sociales des moins de 15 ans : associations libres, dessins… Ces outils permettront d’actualiser les données subjectivées relatives à la santé.
 
Enfin, sur un plan pratique, ma thèse, grâce à une meilleure connaissance des leviers et des freins aux comportements de santé chez les 8-15 ans permettra, je l’espère, de développer des outils de prévention et d’éducation plus adaptés. Pour mieux aborder ce volet, un partenariat unit mon laboratoire de recherche aux établissements scolaires du primaire et du secondaire de l’académie d’Aix-Marseille.

RETOUR à LA LISTE DES INTERVIEWS