Entretien avec Julie SALLA

Julie SALLA

16 décembre, 2011

Ancienne sportive de haut niveau – j’ai été championne de France benjamine de tennis – j’ai été très tôt sensibilisée aux enjeux de la compétition sportive et à l’intensité de la pression sociale et familiale dans ce contexte.
 
 
 
J’ai pu observer le désarroi de parents « dépassés » par le succès de leurs enfants, souffrant parfois d’être écartés plutôt qu’associés au processus de compétition, ainsi que des dérives néfastes, comme le « syndrome de réussite par procuration ».
 
 
 
Compétition et santé de l’enfant…
 
J’ai d’abord consacré mon Master Recherche aux liens entre parentalité et santé de l’adolescent sportif de haut niveau, un sujet encore peu exploré à ce jour. De fait, j’ai participé à différents congrès nationaux et internationaux afin de présenter mes travaux. Ma thèse me permet de prolonger cette recherche en tenant compte d’autres contextes de compétition et d’excellence, voire de situations « pré-professionnalisantes », dans les domaines non plus seulement sportif, mais encore scolaire et artistique.
 
… mesurer les répercussions psychopathologiques
 
Mon objectif est de mesurer l’impact à court et à long terme des facteurs familiaux sur la santé psychique (anxiété chronique, dépression) et physique (somatisation, blessures) des enfants concernés, notamment en élaborant un outil standardisé mesurant les modalités d’une parentalité pathogène.J’espèrecontribuer ainsi tant à la prévention des risques sur la santé des enfants qu’à l’amélioration de la formation des professionnels de santé et d’éducation, en association avec les parents.

RETOUR à LA LISTE DES INTERVIEWS