Entretien avec Jean-Luc DI STEFANO

Jean-Luc DI STEFANO

26 janvier, 2015

Prix de Pédiatrie Sociale 2014 pour le projet de création d’un atelier plurilingue au CAMSP
 
Symbolisation et expression émotionnelle
 
Pourquoi un atelier de lecture et d’écriture plurilingue ? Les quelque 200 enfants reçus au CAMSP sont de toutes origines sociales et géographiques et consultent pour des motifs variés : maladies neurologiques ou psychiatriques, ou encore déficits mentaux. Or nous avons remarqué que souvent, leurs parents sont embarrassés pour s’exprimer en français devant eux, car les mots qui leur viennent à l’esprit sont issus du vocabulaire d’une autre langue. Il nous a paru intéressant de leur proposer un exercice où la spontanéité de leur expression peut refléter leurs origines et leur histoire. L’objectif est donc de faciliter une forme de symbolisation et d’expression des émotions, et aussi de réinvestissement de l’écrit.
 
Un partenariat CAMSP/faculté
 
Concrètement, un atelier mensuel réunira six à dix parents pour une durée de deux à trois heures. Au programme : lecture, rédaction de textes selon des contraintes littéraires précises, imagination de personnages, discussions etc. L’atelier sera animé par les deux auteurs de ce travail : le Dr Di Stefano et Sara Greaves, enseignante-chercheure spécialisée dans les ateliers d’écriture plurilingue venue du Lerma (Laboratoire d’études et de recherche sur le monde anglophone) de l’Université Aix-Marseille. Si les participants le souhaitent, un livre collectif multilingue sera rédigé et mis en libre accès dans la salle d’attente du CAMSP. Enfin, des initiations et des formations à cette démarche seront proposées aux équipes soignantes et aux psychologues des CAMSP de la région.

RETOUR à LA LISTE DES INTERVIEWS