Entretien avec Chloé BARASINSKI

Chloé BARASINSKI

28 janvier, 2014

Partageant mon temps entre l’activité clinique et la recherche, j’ai réalisé mon mémoire de Master 2 sur la réduction de la morbi-mortalité liée aux hémorragies du post-partum au sein du réseau de santé périnatale d’Auvergne.
 
Avec mon projet de thèse, je souhaite prolonger et élargir cette réflexion au service de la santé périnatale et plus particulièrement la maïeutique.
 
Second stade du travail…
 
Le premier volet de ma recherche consiste à décrire les pratiques maïeutiques physiologiques en France durant le second stade du travail, et d’évaluer si elles varient selon le type d’établissement, la région, la taille des maternités et l’ancienneté des sages-femmes. Concrètement, j’interrogerai les sages-femmes sur leurs pratiques durant l’accouchement, que ce soit en termes d’informations données aux couples, de positions adoptées, de type de poussées ou des autres co-interventions (baignoire, suspension…).
 
…et techniques de poussées
 
Le second volet vise à comparer l’efficacité de deux techniques de poussées possibles durant le second stade – glotte ouverte versus glotte fermée – et de définir à laquelle des deux est associée la moindre morbidité maternelle et néonatale.
 
Cette thèse débouchera sur la constitution d’un référentiel rigoureux sur le deuxième stade du travail qui pourra être utilisé pour l’analyse des pratiques professionnelles et l’élaboration de programmes de formation.

RETOUR à LA LISTE DES INTERVIEWS