#Psychiatrie | #Bourses de Recherche

Enfants de moins d’un an envoyés en consultation psychiatrique : un groupe hétérogène en termes de sévérité et de pronostic

31 décembre, 2010 | Sylvie VIAUX-SAVELON

Des bébés âgés de 0 à un an ayant été suivis en consultation psychiatrique en 2005 ont été suivis. Trois profils cliniques ont été dégagés, caractérisés par : (1) un bon fonctionnement du bébé, les parents étant conscients de leurs propres difficultés, et un bon résultat, (2) des symptômes modérés chez le bébé, un rapport surfait/trop présent et un résultat bon/intermédiaire et (3) des symptômes sévères chez le bébé, un rapport moins que présent et un résultat à court terme moins favorable signalant le risque de troubles du comportement. Parmi les facteurs de risque associés se trouvaient le stress parental cumulatif, la psychopathologie maternelle et la dysfonction familiale. Les implications cliniques pour ces résultats indiquent que les bébés de moins de un an qui sont envoyés consulter pour une évaluation de leur santé mentale et une intervention sont un groupe hétérogène à la fois en termes de sévérité et de pronostic. Les cliniciens devraient différencier des sous-groupes de jeunes enfants afin de détecter les enfants à risque de psychopathologie persistante.

Télécharger le document

Pédopsychiatre

RETOUR à LA LISTE DES PUBLICATIONS