Lauréats 2015

Découvrez tous les lauréats des Prix de Recherche Action

Sandrine AMARE

Les Techniciennes d’intervention sociale et familiale en périnatalité : soutenir les parents pour garantir la protection des enfants. Quelles compétences spécifiques pour améliorer le repérage des situations de vulnérabilité et l’accompagnement à domicile

  • Thème: Les accueils de l’enfance : approches innovantes (maison de l’enfance, dispositifs péri-scolaires, pouponnières, autres)

Docteur en sciences de l’éducation, Sandrine Amaré est responsable pédagogique au Collège coopératif Rhône-Alpes (CCRA), établissement de formation supérieure, études et recherches en intervention sociale et organisme porteur du projet. Son équipe est la lauréate 2015 du Prix de Recherche-Action (8 000 euros).

Alors que de nombreuses femmes rencontrent des difficultés psychosociales, parfois graves, durant la période périnatale, ce projet de recherche-Action vise à répondre à la question suivante : quelles compétences spécifiques permettent de mieux repérer les situations de vulnérabilité et l’accompagnement à domicile des familles confrontées à des troubles de la relation mère/enfant ?

 

Les TISF, des professionnelles à valoriser

C’est sur le rôle des TISF (techniciennes d’intervention sociale et familiale) que se concentre l’étude. En effet, des travaux préliminaires ont montré que leur intervention au domicile améliore la qualité des relations familiales et notamment du lien mère-enfant (souvent dégradé par la dépression du post-partum). Elle assure ainsi la protection de l’enfant et facilite son maintien dans le domicile familial. Leur rôle est souvent négligé ; mais dans le cadre de cette étude, les TISF seront actrices du processus de recherche et de sa mise en œuvre et, à ce titre, membres du comité de pilotage.

La Recherche-Action du CCRA se propose en effet de comparer le travail effectué par 25 TISF ayant bénéficié d’un dispositif expérimental de formation en périnatalité et 15 TISF n’en ayant pas bénéficié. Elle prévoit des entretiens avec 15 parents ayant bénéficié d’un accompagnement, ainsi qu’avec 50 professionnel(le)s de maternité, de PMI et plus largement des champs social et médico-social.

Ces entretiens permettront d’étudier l’évolution des représentations des TISF dûment formées quant au sens de leur action (soutien à la parentalité, prévention de la maltraitance), mais aussi celles des parents quant au rôle des TISF. Ils viseront aussi à mieux cerner la complémentarité entre TISF et autres professionnels : sages-femmes, pédopsychiatres, médecins, puéricultrices, assistantes de service social, éducateurs de jeunes enfants, etc.

À terme, il s’agit d’étendre cette formation, une fois évaluée, à l’ensemble des TISF du territoire français.