Liban : Lutter contre la maltraitance infantile

En 2016, la Fondation Mustela a renouvelé le soutien (à hauteur de 10 000 euros) qu'elle apporte depuis 2009 à Sœur Emmanuelle (ASMAE), une association humanitaire de protection de l'enfance. Il s’est agi de consolider et développer le dispositif de protection de l’enfance dans les camps de réfugiés palestiniens, notamment pour mieux déceler, prévenir et répondre aux situations de maltraitance.
 
Les réfugiés palestiniens représentent quelque 10 % de la population du Liban et vivent en grande majorité dans douze camps officiels et la trentaine de camps informels existant dans le pays.
liban_mustela.jpg

liban_mustela.jpg, par admin

Le soutien de la Fondation Mustela a permis de mener plusieurs actions à bien :
  • assurer le fonctionnement et la pérennité des deux comités de protection de l’enfance déjà existants ;
  • organiser deux campagnes de sensibilisation à la protection de l’enfance ;
  • améliorer l’enregistrement et la gestion des cas de maltraitance ainsi que leur prise en charge ;
  • développer des mécanismes d’orientation et de recours à la justice ;
  • former les équipes présentes sur le terrain aux outils d’intervention afin de faciliter la prise en charge des enfants.
 
Au total, 800 enfants, 30 professionnels et 500 parents ont bénéficié de ces actions.