Belgique : Détection et prise en charge de l’hypertension gestationnelle

En Belgique, en 2016, la sage-femme Dorien Lanssens a reçu le Prix de Maïeutique, d’un montant de 8 000 euros, pour son travail de recherche sur la détection et la prise en charge de l’hypertension gestationnelle. 

L’hypertension gestationnelle concerne 5 à 10 % des grossesses et constitue une des causes majeures de mortalité et de morbidité maternelles et fœtales dans le monde.

dorien_wo.jpg
L’hypertension gestationnelle concerne 5 à 10 % des grossesses et constitue une des causes majeures de mortalité et de morbidité maternelles et fœtales dans le monde.

 

En Belgique, elle est en général prise en charge dans une unité prénatale d’observation, avant le retour à la maison sous surveillance médicale ou le déclenchement précoce dans les cas les plus graves. Mais Dorien Lanssens estime que l’hypertension n’est pas dépistée assez en amont de la grossesse et ne fait pas non plus l’objet d’une surveillance assez serrée en cas de risque grave. Elle fixe donc à sa recherche un double objectif : l’identification précoce des grossesses à risque et l’amélioration du suivi grâce au monitoring à distance.